Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Une médiathèque académique pour les usages en mobilité

11 / 05 / 2012

 1/ Les usages en mobilité

Depuis deux ans, au niveau académique, nous développons des usages en mobilité et participe à l’expérimentation sur les manuels numériques avec des situations d’appui utilisant trois typologies d’instruments :

- baladeurs 

Écoute/consultation multimédia : audio, vidéo

Capture multimédia : audio, vidéo

- ultraportables (150) ;

Pupitre : suivre le cours, prendre des notes

Kiosque : consultation interactive des médias d’information, des réseaux sociaux

Consultation/travail de groupe

Atelier/production

Communicante : voix sur IP, visio, web-conférence

- tablettes (400)

Livre : lecture cursive

Table de jeu Télécommande Boîtier de vote

Nous avons rapidement perçu que les usages des deux premières familles sont inclus dans les tablettes.

Opération ordinateur Collégien

Nous accompagnons le déploiement généralisé par le conseil général du Val de Marne d’ultraportables vers tous les élèves entrant en 6ème (12 000 élèves de 6e et 3000 enseignants). 

2/ Une problématique

Comment accompagner la généralisation des usages en mobilité pour qu’ils soient une réussite pédagogique ?

- Quelles ressources ? Comment les repérer et les diffuser à l’usager ?

- Quelle formation/Accompagnement ?

- Quelle participation des enseignants ?

3/ Quelques convictions…

L’enseignant un butineur…

Les enseignants sont des adeptes du « butinage », ils reconstituent tant que de besoins les contenus qui leurs sont nécessaires. « Rapport : observatoire académique des usages, séminaire national ENS Lyon sur les manuel numérique »

Une conviction renforcée, les pratiques des enseignants ne sont pas conformes à ce que l’on attend…

La ressource : un document ? Une animation ? Une application ? Un service ?

Une différence de plus en plus difficile à faire entre l’application, le service et la ressource à tel point que certains éditeurs proposent des ressources qui vont de plus en plus vers des services pour l’usager.

L’élève un usager du multisupport communautaire

Les élèves vivent échangent et travaillent avec des contenus multisupports (on écoute de la musique sur son ordinateur, son Smartphone, son baladeur, sa tablette…).

Une conviction : la ressource doit passer à l’ère du partage multisupport. « Passer à l’âge de l’élève », Élie Allouche…

Une réalité, l’accès en mobilité au numérique par l’internet ne se fait pas partout.

- Pour que les usages se développent, il est nécessaire qu’ils soient banalisés ;

- Dans la plupart des collèges, dans les salles de classe, il n’y a pas de connectivité suffisante. Par exemple dans le cas de « l’ordinateur collégien », la plupart des salles de classe ne permettent pas de connecter plusieurs ordinateurs ou plusieurs tablettes à l’Internet.

4/ Un cahier des charges qui se précise

En tenant compte de l’ensemble de ces éléments, six contraintes se dégagent,

- la banque de ressources doit être en partie embarquée dans l’instrument 

- la banque de ressources doit être enrichie par les enseignants

- la banque de ressources doit être personnalisée

- la banque de ressources doit pouvoir s’adapter à tous les instruments

- la banque de ressources doit permettre de cibler un établissement pour une diffusion personnalisée

- l’accès aux ressources ne peut pas être porté que par l’ENT…

5/Une offre en ressources à structurer pour en faciliter l’accès ?

Une situation peu satisfaisante

- Sites – Apps – Livres

- Fichiers de podcast

Quelques initiatives académiques pour structurer, réguler et offrir une meilleure visibilité aux ressources éducatives pour PC et sur tablette, souvent orientées vers la connectivité Internet et différenciant les applications embarquées à déployer des ressources et des contenus accessibles en lignes.


Quelle proposition ?

- une bibliothèque ?

TLFI : BIBLIOTHÈQUE, subst. fém. A. Lieu où est rangée une collection de livres.

- une médiathèque ?

TLFI : Médiathèque, subst. fém. Lieu où sont rassemblés et où peuvent être consultés différents média(s).

Compte tenu de la diversité des ressources que nous devons mettre à disposition des élèves et des enseignants, nous avons opté pour la logique de la médiathèque numérique, lieu ou sera rassemblé et consulté les différentes ressources numériques. 

6/Une médiathèque académique

Un nouveau bureau pour le professeur et pour l’élève

Notre vision est orientée usagers, lui permettant de retrouver sur un même bureau, aussi bien les applications, que des contenus dont il a besoin, classés et facilement accessibles par un moteur de recherche (indexation des contenus à partir de la ScoLOM fr.) Ces ressources pouvant être :

- des ressources accessibles par l’internet à partir d’une interface de référencement

- des ressources embarquées, permettant un usage en autonomie

http://edumarket.crdp-creteil.fr/

Une tranquillité pour l’usager et l’éditeur : Environnement juridique, contractualisation avec les organismes éditeurs/diffuseurs (Exemple : accords pour proposer les sites compagnons de tous les éditeurs de manuels numériques).

Une plateforme de diffusion de « bouquets locaux » permettant la personnalisation de la médiathèque aux projets partenariaux avec les collectivités (ensemble de quelques titres de base fournis à par la collectivité aux élèves et aux professeurs).

Une plateforme de diffusion de « bouquets d’éditeurs » permettant la personnalisation de la médiathèque aux différents manuels numériques en fonction des établissements et des niveaux de classe.

Vers un outil de mutualisation qui s’appuie sur le retour des usagers :

Une plateforme de mutualisation permettant un partage au sein de l’établissement, puis au sein de la communauté académique…voir nationale… Modération

Quelles modalités de fonctionnement en établissement et au niveau académique ?

Évaluer les ressources ?

Les ressources peuvent être proposées à la plateforme par le professeur documentaliste ou par le référent TICE de chaque établissement. À terme, tous les enseignants pourront proposer des ressources à leur établissement.

Il ne s’agit pas d’évaluer, il s’agit de qualifier la ressource du point de vue des usages, de son adéquation aux programmes et de son intérêt pédagogique « quand cela est possible » (flux RSS) et de l’indexer (ScoLOM fr).

L’académie s’appuie sur un pole numérique et compte sur :

L’implication des corps d’inspection, des professeurs documentalistes et des référents TICE au travers de différentes instances que nous impulsons et que nous  animons :

- les ressources, une question débattue par le conseil pédagogique avec le référent TICE et le professeur documentaliste 

- une commission académique « ressource » et les documentalistes TICE du CRDP assurent la remontée des ressources et la modération des propositions ;

- Un réseau de spécialistes disciplinaires, pilotés par les Inspecteurs, les GREID qui assurent la veille ;

- Des clubs des utilisateurs départementaux (1 par département)

Remerciements : Élie Allouche directeur du CDDP 94 chargé du suivi des ressources au niveau académique, l’équipe des développeurs du Pole numérique, les documentalistes TICE du CRDP

 

S'informer, rechercher, nous contacter

Sites disciplinaires