Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Le numérique chez l’enfant et l’adolescent (5/5)

09 / 10 / 2013 | DGL


V. Comment éduquer les enfants et les adolescents au numérique ?


Cette problématique de l’image de soi (ce que l’on montre ou ce que l’on cache) est centrale dans l’usage que les adolescents font du blog et des réseaux sociaux. Le nombre des « amis » sur un compte Facebook est une sorte d’"audimat intime" qui a valeur, aux yeux de l’adolescent, de confirmation de son identité. Le blog constitue pour lui une sorte de "laboratoire identitaire » : poster un message, recevoir des commentaires, c’est bien sûr écrire, créer, mais c’est aussi se livrer et se cacher derrière un pseudonyme. Autrement dit, c’est encore et toujours exister dans le regard des autres. L’usage intensif voire compulsif que certains adolescents ont de ces outils numériques peut constituer le symptôme d’une dépendance par rapport aux autres. Mais, à l’inverse, il peut aussi signifier l’ouverture à des espaces de socialisation. C’est le cas, par exemple, de certains jeux en ligne ou de certains jeux vidéo qui comportent des éléments éthiques. Ces jeux conduisent les jeunes à se déterminer par rapport à ce que signifie être bon ou économe, à s’inscrire dans des guildes, à appartenir à une structure sociale aux règles bien identifiées.
 



Nous retrouvons ici toujours cette même ambivalence qu’il appartient aux adultes de comprendre pour pouvoir ensuite éduquer les enfants et les adolescents au numérique. Vouloir les empêcher d’accéder à Internet, aux réseaux sociaux ou aux jeux vidéo ne semble pas la bonne solution, et cela pour trois raisons au moins. D’abord, parce qu’il n’est plus possible de nier l’essor irrépressible du numérique au cœur de nos sociétés. Ensuite, parce que l’interdit appelle presque toujours la transgression. Enfin, parce que les enfants et les adolescents peuvent se montrer extrêmement créatifs avec le numérique. Pour certains d’entre eux, le numérique peut permettre de développer « la capacité motivationnelle à persévérer ». Les jeux vidéo, par exemple, en posant des règles du jeu, peuvent aider les jeunes à se structurer en apprenant à gagner et à perdre, à rebondir malgré les échecs : « C’est en perdant que l’on apprend à gagner  ».


M. Stora avance même cette idée que les jeux vidéo peuvent aider à lutter contre le décrochage scolaire. Car certains enfants, affectés par un échec scolaire, peuvent redécouvrir dans le jeu vidéo un formidable outil motivationnel. Par le jeu, ils parviennent à renouer avec la spirale vertueuse de la réussite et de la reconnaissance sociale. Or, tous les pédagogues le savent, « la meilleure façon d’intégrer la frustration, c’est la valorisation. ».


Vous trouverez le début de la conférence en cliquant sur le lien suivant :


http://datice.ac-creteil.fr/Le-numerique-chez-l-enfant-et-l-adolescent

Daniel Guillon-Legeay

 

S'informer, rechercher, nous contacter

Sites disciplinaires