Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Impression 3D au FabLab du collège Louise Michel (Clichy-sous-Bois)

30 / 06 / 2016 | DGL

En ouvrant son Fablab, le collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, 93) a initié en janvier 2016 une expérience pédagogique et éducative des plus innovantes qui fait largement appel aux innovations technologiques du numérique, en l’occurrence le procédé d’impression 3D. Ce projet FabLab connaît un réel succès dans ses avancées et, en outre, il permet d’établir une liaison école-collège de façon très concrète.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un FabLab ? Un FabLAb est comme un réseau local qui stimule l’inventivité en donnant accès à des outils de fabrications numériques. Un FabLab mutualise un ensemble de ressources permettant de fabriquer des objets, de former et de partager des connaissances et des savoir-faire. Il est aisé de voir que ce mot résulte de la contraction de « fabrique » et de « laboratoire ». En d’autres termes, il s’agit d’un dispositif original qui, d’une part, associe la recherche de type scientifique et, de l’autre, la fabrication de produits et d’outils avec des appareils numériques. Chercher, tester, mesurer, calculer pour ensuite pouvoir produire, créer, fabriquer : c’est la logique même de l’expérimentation et de l’innovation.

Toutefois, ce qui fait la singularité du FabLab du collège Louise Michel, c’est que le laboratoire ne se situe pas dans un grand institut, mais dans un collège, et que les chercheurs et les producteurs ne sont pas des grands savants et industriels, mais des enseignants, des élèves ou encore des parents d’élèves ! Car « le FabLab du collège Louise Michel est ouvert et accessible aux personnels de l’Éducation nationale, aux élèves, aux parents d’élèves, aux associations et aux entreprises du territoire de Clichy-sous-Bois et Montfermeil » précisent les responsables du projet.

À l’heure de dresser un premier bilan et d’envisager les perspectives pour la rentrée prochaine, les auteurs du projet peuvent affirmer :

Cette première année est encourageante. Elle pose des bases solides pour la poursuite du projet. Nous sommes satisfaits du nombre d’élèves ayant franchi le seuil du FabLab. Le travail sous forme de projets extra-scolaires leur a permis d’acquérir des compétences et connaissances transversales. Nous devons maintenant réfléchir au devenir de ces élèves, et au moyen de maintenir leur motivation : leurs projets personnels ayant été terminés dans le cadre du FabLab, il nous faudra les engager dans la participation à des concours (exemple : concours de robotique) ou la réalisation de projets émanant du premier degré ou de disciplines du collège. L’amorce d’une collaboration avec les enseignants du premier degré a été effectuée. Les 4 formations faites en ce sens ont bien fonctionné : nous devrons poursuivre cette démarche et favoriser cette dynamique en permettant d’autres modalités de réalisation.

Pour découvrir le FabLab du collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois, nous vous invitons à prendre découvrir plus en détail de la genèse du projet, de ses avancées, de ses productions, de ses perspectives :
- avec le compte-rendu ci contre (en PJ),
- en vous rendant directement sur le site : https://fablablm.wordpress.com/

En attendant de les retrouver, nous adressons toutes nos félicitations et tous nos encouragements aux professeurs et aux élèves impliqués dans cette belle entreprise du collège Louise Michel.

Post Scriptum :
 

Infolettre de la Dane de Créteil

Documents

  • fab-lab.pdf
  • 28 / 06 / 2016