Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Le projet « Parcours connectés »

02 / 06 / 2017 | MM

Le projet Parcours connectés, porté par l’association SynLab a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets e-Fran, qui vise à soutenir des projets de transformation de l’Ecole et la création de "territoires éducatifs d’innovation numérique" en prenant appui sur la recherche. E-Fran s’inscrit dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir 2.

Le projet « Parcours connectés » est un projet sur 4 ans (2016-2020), qui vise à concevoir un dispositif de formation et d’accompagnement continué des enseignants du premier degré dans des domaines non-disciplinaires (coopération, créativité, esprit critique). Initié en formation initiale, cet accompagnement est poursuivi durant les 2 premières années de leur prise de poste. Le projet vise donc la mise en lien des différents acteurs de la formation des enseignants, afin de leur permettre de co-concevoir un suivi continué des néo-titulaires.

Il s’agit d’un accompagnement qui mêle distanciel et présentiel et permet le développement de démarches collaboratives entre pairs et de communautés de pratiques enseignantes. Il vise à développer chez les enseignants du premier degré leur capacité à analyser leurs pratiques, à les partager et à travailler de manière coopérative.

En termes de levier numérique, c’est la plateforme numérique Didask qui héberge les ressources et permet la personnalisation des parcours de formation. Dès la formation initiale, elle est utilisée par les étudiants en tant qu’apprenants, pour se former sur les compétences transversales. La plateforme est ensuite mise à leur disposition pour l’utiliser avec les élèves s’ils le souhaitent.

Ce projet est porté par plusieurs partenaires : l’ESPE de l’académie Créteil, le Pôle numérique du rectorat de Créteil ; une start-up numérique, Didask ; ainsi que plusieurs laboratoires de recherche pour l’évaluation du dispositif et de la plateforme : le département d’Etudes cognitives de l’ENS ; le Laboratoire de Recherche Informatique de Centrale SupElec, le laboratoire LIS (« Lettres, Idées, Savoirs »), de l’UPEC et le laboratoire CHart (Cognition Humaine et Artificielle) de l’Université Paris-Nanterre ; l’association SynLab, pour la coordination et le pilotage du projet.

Le rôle de l’académie de Créteil est de coordonner le suivi des enseignants en poste. Il s’agira de 2 cohortes de 25 à 30 enseignants, dans les départements du 93 et du 94.

 

Lettre d'info