Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Le dispositif Twictado

06 / 07 / 2018 | DGL

« Twictado » ? Les averti(e)s n’auront pas manqué de faire le rapprochement avec la Twictée et, bien sûr, ils et elles ont bien raison, puisque il en est une déclinaison, conçue et réalisée par des professeures d’espagnol de l’académie de Créteil.
Rappelons tout d’abord que la Twictée un dispositif pédagogique collaboratif centré sur l’enseignement et l’apprentissage de l’orthographe s’appuyant sur l’usage de la plateforme de microblogage Twitter.

La DANE de Créteil a rencontré l’équipe qui a bien voulu retracer la genèse du projet, à savoir : Sabine Kitten, Inspectrice d’espagnol (académie de Créteil), Céline Cortès et Imma Ibanez (enseignantes en collège dans le Val-de-Marne).

DANE de Créteil : Comment est né ce projet cristolien Twictado ?

Sabine Kitten : «  J’ai découvert le projet Twictée à l’occasion des journées des GREID organisées au CANOPE de Champigny sur Marne. Fortement intéressée par de dispositif qui engage à la fois la réflexion des élèves sur le fonctionnement de la langue mais aussi sur les stratégies pour mieux apprendre, j’ai souhaité le transférer à l’apprentissage de l’espagnol. Après une prise de contact par mail avec l’équipe de la Twictée officielle, plus spécifiquement Monsieur Fabien Hobart, une rencontre a été organisée afin d’échanger sur les principes de fonctionnement de la twictée en classe de primaire. Un avant-projet en espagnol s’est alors dessiné afin de l’intégrer au mieux à la didactique de l’espagnol et aux programmes officiels. Puis l’expérimentation a été lancée en cinquième, premier niveau de classe du cycle 4 où est possible l’enseignement de la LV2 ».

DANE de Créteil : Le pari de faire écrire et publier des élèves de cinquième dans la langue de Cervantès n’est-il pas trop ambitieux ?

Sabine Kitten : « L’entraînement à l’expression écrite y est incité, il est vrai, mais à la hauteur des capacités des élèves débutants, ce qui nous a semblé propice à l’usage de Twitter  ».

DANE de Créteil : Avez-vous trouvé aisément des enseignant(e)s prêt(e)s à vous suivre sur ce projet « Twictado » ?

Sabine Kitten : « Oui. Mesdames Céline Cortés et Imma Ibanez sont deux enseignantes de collège du 94. Elles sont également membres du Groupe de Réflexion et d’Expérimentation Informatique et Disciplines (GREID) pour l’espagnol que j’ai l’honneur de piloter. Elles ont donc très volontiers accepté de prendre en charge l’expérimentation du projet sur toute l’année 2017-2018 ».

DANE de Créteil : Comment s’est déroulée la mise en œuvre du projet ?

Sabine Kitten : « Trois temps forts de travail avec les élèves ont été programmés : ceux-ci ont été amenés ou à produire de courts textes en langue espagnol à partir du travail engagé dans la séquence ou à corriger les productions des élèves de l’autre classe (la classe miroir). Ces temps de travail en classe ont permis de faire évoluer le projet  ».

DANE de Créteil : Quelles observations avez-vous faites concernant l’attitude des élèves en utilisant le dispositif Twictado ?

Imma Ibanez : Mes élèves se sont montrés curieux et impliqués. Le dispositif Twictado les a stimulés !

Céline Cortés : Mes élèves ont été surpris par le dispositif, tout d’abord par l’usage des réseaux sociaux, et aussi par la méthodologie. Leur investissement et leur enthousiasme nous ont démontrés que nous avions bien fait de nous lancer dans l’expérience Twictado !

DANE de Créteil : Par rapport à un cours classique, quelles différences significatives en termes d’apprentissage ?

Imma Ibanez  : Le dispositif Twictado a permis aux élèves de développer considérablement leur autonomie. Le prof est là pour donner les objectifs et les élèves construisent la séance Twictado : ils échangent au sein de leur groupe pour justifier leurs choix de productions écrites et ils s’appuient sur le DicoBalises pour corriger les écrits de la classe miroir.

Céline Cortés  : Les élèves apprennent à coopérer ; ils ont à négocier entre eux, ils s’entraident et s’amusent ! Ils étudient l’espagnol sans s’en rendre compte ! À la fin de la 1ère séance, un élève en difficulté avait dit "Déjà madame ? Dommage... Quand est-ce qu’on recommence ?" Ils avaient pourtant travaillé des points de langue ardus, mais le dispositif facilite l’accès à la langue pour tous et permet de différencier.

Ce que j’observe également, c’est que la posture du professeur est modifiée : il passe dans les groupes pour répondre à des questions, mais ce sont les élèves eux-mêmes qui créent les « Twayudas » et les passent sur Twitter. On leur fait confiance et ils l’apprécient tout autant que nous !

DANE de Créteil : Êtes-vous satisfaite des premiers résultats obtenus ?

Sabine Kitten : « Oui, tout à fait. Et c’est pourquoi nous proposons aujourd’hui la synthèse de nos travaux et nous invitons les collègues à rejoindre le groupe afin de poursuivre l’expérience ».

Dans l’infographie richement colorée ci-jointe, les collègues d’espagnol désireux de rejoindre le dispositif « Twictado » trouveront une proposition de feuille de route fort détaillée susceptible de répondre à leurs questions.

La DANE de Créteil souhaite un franc succès à cette aventure promise à un bel avenir.

 

Infolettre de la Dane de Créteil

Pour recevoir nos prochaines infolettres

Documents

  • twictado_projet_greid_espagnol_ac_creteil.pdf
  • 06 / 07 / 2018