Délégation académique au numérique éducatif

Parcours M@gistère d’aide à la préparation aux concours internes de philosophie

20 / 01 / 2021 | DG

Un parcours hors normes

Nous vous en parlions déjà il y a quelque temps dans un précédent article. Depuis, ce projet a pris de l’ampleur et c’est pourquoi il nous semble important de vous en montrer l’évolution dans ses différents aspects.

Un parcours « hors normes ». L’expression revient sans cesse dans les propos de celles et ceux qui connaissent ce dispositif de formation hybride d’aide à la préparation des concours via la plateforme M@gistère. Il propose un ensemble de ressources et d’activités en ligne à destination des professeurs certifiés et des professeurs contractuels qui préparent les concours internes de philosophie : l’agrégation et le Capes.

Et, de fait, à y regarder de loin comme de près, plusieurs indicateurs viennent confirmer cette impression : le nombre des académies partenaires, la quantité et la qualité des ressources mises à disposition, le nombre des candidats inscrits, celui des formatrices et formateurs engagés et, bien entendu, les résultats obtenus par les candidats. S’il ressemble à une préparation classique telle que l’Université peut en dispenser, ce parcours s’en distingue évidemment par l’usage intensif des outils numériques. En même façon, s’il ressemble aux parcours hébergés sur la plateforme M@gistère, il se singularise par sa longévité et son souci de pérennité. À l’image de l’École qui accueille et forme des générations d’élèves au fil des ans, ce parcours contribue à former et à accompagner, depuis des années, des professeurs de philosophie dans plusieurs académies. Par la nature et la structure de son projet comme par ses modalités d’action et ses implications pédagogiques, ce parcours est à bien des égards exceptionnel.

Un parcours de formation interacadémique

Né dans l’académie de Lille il y a sept ans, sous l’impulsion de M. Éric Le Coquil, IA-IPR de philosophie de Créteil et d’Orléans-Tours, ce projet est désormais hébergé par l’académie de Créteil, porté conjointement par l’inspection de philosophie, la délégation académique au numérique (DANE de Créteil, chargée de l’ingénierie pédagogique et de l’assistance technique) et la division académique de la formation et du développement professionnel (DAFOR de Créteil, en charge du plan académique de formation).

Ce ne sont pas moins de 15 académies partenaires [1] qui ont fait le pari de mutualiser leurs ressources et leurs compétences pour proposer ce parcours hybride via la plateforme M@gistère. Là est sa particularité, et là aussi réside sa force : la mutualisation des ressources, des compétences humaines et des supports techniques.

M. Éric Le Coquil, pilote à distance une classe virtuelle dans le cadre de la préparation à l’agrégation interne de philosophie (lycée Marcellin Berthelot, Saint-Maur-des Fossés).

Des ressources riches et ciblées, des outils adéquats

Les stagiaires inscrits à la préparation bénéficient de contenus disciplinaires de qualité, dispensés par des enseignantes et des enseignants rompus aux exigences des concours (bon nombre exercent à l’Université ou dans les classes préparatoires). Sur la plateforme M@gistère, sont mis à la disposition des stagiaires des ressources nécessaires et des outils adaptés aux exigences des concours : textes réglementaires, cours en présentiel et/ou en distanciel, présentation des programmes et du format des épreuves, rapports de jurys de concours, leçons enregistrées (podcasts), bibliographies sélectives, bibliothèques des notions et des auteurs, conseils généraux de méthode, liens internet vers des sites externes, messagerie académique, foire aux questions, forums... En outre, les stagiaires savent également pouvoir trouver dans cette formation des conseils d’accompagnement personnalisés à chacune des étapes de leur préparation.

Ce parcours d’aide à la préparation aux concours internes de philosophie permet en effet de conjoindre le général et le particulier, le commun et le spécifique. À côté des informations générales et des ressources mises en commun par toutes les académies, toujours sur la plateforme M@gistère, les stagiaires ont accès aux informations spécifiques qui s’affichent sur leur “page académique” et reçoivent des conseils particuliers au gré de leur préparation.

Par ailleurs, les candidats sont invités à faire des exercices (des dissertations, des commentaires de textes, des leçons) qu’ils remettent ensuite à leurs formateurs, leurs formatrices, via la plateforme M@gistère, afin de bénéficier d’une correction de leurs compositions. En outre, de façon régulière, sont organisées des épreuves en temps limité, afin que les stagiaires soient placés aussi près que possible des conditions réelles du concours (grâce à un système d’alertes et de notifications mis en place entre les stagiaires et les formateurs).

Depuis quelques années, ce parcours s’enrichit de podcasts grâce auxquels les stagiaires peuvent réécouter - s’ils étaient présents - ou retrouver - s’ils n’étaient pas en ligne - l’intégralité des séances (qui ont lieu le mercredi après-midi), puisque celles-ci sont enregistrées, puis montées et mises à disposition sur la plateforme M@gistère.

Marc Babonnaud, professeur de philosophie, formateur, lors d’une séance de préparation à l’agrégation interne de philosophie (lycée Marcellin Berthelot, Saint-Maur-des Fossés).

Préparer un concours à l’heure du numérique

Le point de départ de ce parcours hybride de formation tient à la prise en considération de la difficulté éprouvée par bon nombre de collègues de philosophie en poste - c’est pourquoi il est ici question des concours internes - de rejoindre les formations classiques dispensées dans les universités. Parmi les obstacles les plus fréquemment rencontrés, on trouve les contraintes horaires d’emplois du temps et d’éloignement géographique.

Or, comme chacun le sait, le numérique - par essence - s’affranchit des distances kilométriques et se joue des fuseaux horaires. Et c’est en quoi il constitue un outil susceptible d’apporter des solutions concrètes pour ce type de contraintes, du fait même des modalités de formation qu’il propose : en distanciel et en présentiel, en modes synchrone et asynchrone.

Il est aisé de voir que le déploiement interacadémique de ce parcours M@gistère participe de la dynamique collective propre aux plateformes numériques. Ce point n’est pas sans conséquence, car les jeunes enseignants de philosophie formés en partie grâce à ce parcours seront davantage enclins à intégrer le numérique dans leur pratique pédagogique, dans la mesure exacte où ils en auront fait l’expérience au cours de leur formation initiale, dans un contexte à la fois professionnalisant et collectif.

Le rôle de la DANE de Créteil

Historiquement, ce parcours « hors normes » était devenu problématique car il contenait à la fois les éléments strictement indispensables à la formation et la totalité des ressources accumulées au fil des ans, ce qui finissait par entrer en contradiction avec le but recherché, à savoir offrir aux candidats un accès ciblé aux ressources. Les conséquences fâcheuses en étaient le poids considérable de ce parcours et la profusion des ressources.

Dans ce contexte, une équipe d’ingéniérie pédagogique de la DANE de Créteil a repensé et mis en oeuvre, en dialogue permanent avec M. Éric Le Coquil (IA-IPR de philosophie), la refonte de l’architecture de ce parcours. Pour faciliter la navigation à l’intérieur du parcours et éviter que celui-ci n’atteigne une taille critique du fait du poids des fichiers, l’équipe a instauré une séparation avantageuse entre, d’un côté, la partie réservée à la formation (pour les candidats inscrits) et, de l’autre, la bibliothèque ouverte à tous les enseignants de philosophie désireux d’enrichir leur culture et d’en faire bénéficier leurs élèves. Ce faisant, et en vertu du principe de libre usage intellectuel sur lequel elle est fondée, cette bibliothèque philosophique M@gistère constitue un espace apprenant.

Cette équipe comprend trois personnes qui, de manière complémentaire, associent leurs compétences pour offrir une assistance sur les plans organisationnel et opérationnel. Dominique Fazilleau, administrateur académique M@gistère, coordonne le projet. Éric Jousse, expert en technologies du web, se charge de l’optimisation et de l’intégration des ressources. Daniel Guillon-Legeay, professeur agrégé de philosophie, abonde la bibliothèque philosophique, anime la communauté des candidats et accompagne ceux-ci au gré de leur préparation.

L’apport du numérique sur le plan pédagogique

À l’heure où le monde entier découvre massivement les vertus de la formation à distance ainsi que celles du télétravail pour cause de pandémie, ce dispositif d’aide à la préparation des concours internes de philosophie fait la démonstration évidente de l’apport du numérique sur le plan pédagogique : défier les contraintes du temps et de l’espace ; rompre la fatalité de l’isolement vécue par les candidats ; enfin, conjurer le risque de la dispersion en mutualisant les ressources universitaires et pédagogiques ainsi que les moyens humains et techniques pour offrir, in fine, une formation interacadémique de haut niveau au sein d’une communauté solidaire de travail et de partage.

[1] Les 15 académies partenaires : Aix-Marseille, Amiens, Besançon, La Guadeloupe, Lille, Limoges, Mayotte, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Poitiers, Reims, Rennes, La Réunion et Toulouse.