Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Visite de Madame la Rectrice au salon Educatice 2013.

18 / 12 / 2013 | DGL

Il y a dix ans encore, l’idée de construire une maison ou de fabriquer une chaussure, un échiquier une prothèse auditive en 3D à partir d’une imprimante ne serait sans doute pas venue à l’esprit des ingénieurs les plus audacieux. Et pour le grand public, la chose reste encore à peine croyable. Et pourtant, le salon Educatice, qui s’est tenu du 20 au 22 novembre à la porte de Versailles, a montré que ce qui semble relever de l’utopie est en passe de devenir réalité. On ne craindra pas de dire que les thématiques de vision et d’impression en trois dimensions (3D), ainsi que celle concernant la réalité augmentée, ont véritablement dominé ce salon.

Dans ce développement technologique en constante évolution, l’académie de Créteil a montré qu’elle était très en pointe dans les usages éducatifs et pédagogiques du numérique. Madame Florence Robine, Rectrice de l’académie de Créteil, s’est rendue sur le salon, et a manifesté tout l’intérêt et l’attachement qu’elle porte aux innovations numériques au service d’une pédagogie renouvelée. Lors de cette visite, l’occasion lui a été donnée de faire la rencontre des enseignants, des élèves et des équipes qui, par leur implication, leur créativité et leur dynamisme, contribuent activement à « faire entrer l’école dans l’ère du numérique ».

Madame la Rectrice, accompagnée par Monsieur Claudio Cimelli, délégué académique au numérique éducatif et par M. Roederer Philippe, son adjoint pour le premier degré, s’est d’abord rendue sur le stand de l’académie de Créteil. Les équipes enseignantes du Pôle Numérique y présentaient plusieurs animations sur des thèmes variés, notamment la vision en 3D et l’impression en 3D. Madame la Rectrice a fait part de son vif intérêt -et aussi de sa surprise- aussi lorsque lui fut présenté le projet pour la technologie et les arts plastiques mené en partenariat avec le conseil général de Seine Saint-Denis.


A quelques pas de là, des élèves de seconde 2 du lycée Jean Renoir à Bondy (93) présentaient leur expérimentation d’une Twitt Classe menée avec Madame Marie-Cécile Michallet, leur professeur documentaliste, et en collaboration avec Madame Elodie Gautier responsable du Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information de Créteil (CLEMI). Il s’agissait de montrer l’exploitation qui peut être faite, sur le double plan pédagogique et éducatif, des possibilités offertes par les réseaux sociaux (Twitter, Facebook…) dans l’usage de la publication en ligne. C’est donc tout naturellement que Madame la Rectrice, qui se déclare fervente partisane de l’usage des réseaux sociaux, s’est entretenue avec les élèves et leurs enseignants et les a félicités pour leur esprit d’innovation et de créativité sur le plan pédagogique.

Sur le stand du Ministère de l’Education Nationale, Madame la Rectrice s’est intéressée au projet Edu3D qui consiste à créer et à diffuser des ressources immersives en trois dimensions, particulièrement appropriées pour l’enseignement de la technologie, de l’histoire des arts ainsi que des sciences de la vie et de la terre. Ce fut le cas également pour les projets Clis-Tab, initiés par la direction générale de l’enseignement scolaire [Dgesco], en collaboration avec l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA). Rappelons que ces projets s’inscrivent dans la continuité du projet académique en faveur de l’accompagnement des élèves handicapés et de leur inclusion en milieu scolaire ordinaire. Ce point est d’autant plus important que l’académie de Créteil a commencé à mettre en place des dispositifs dans neuf écoles primaires. Car il s’avère que les retours d’expériences corroborent plusieurs études scientifiques : les appareils numériques peuvent grandement contribuer à une meilleure intégration scolaire de ces élèves en difficulté.

Madame la Rectrice s’est ensuite rendue sur plusieurs stands du salon afin de rencontrer des sociétés spécialisées dans l’innovation en matière de numérique éducatif, et avec lesquelles le ministère, l’académie et les collectivités territoriales ont noué des partenariats durables dans le cadre des investissements d’avenir. Parmi tous ces projets, Madame la Rectrice s’est tout particulièrement intéressée aux applications consacrées à la réalité virtuelle. Rappelons ici que la réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle, sonore et/ou tactile, d’environnements réels ou imaginaires. De même, Madame la Rectrice a pu assister à la présentation d’un projet de déploiement expérimental d’Espaces Numériques de Travail (ENT) qui est en cours dans plusieurs circonscriptions du premier degré de l’académie.

Comme les lecteurs pourront le deviner, Madame la Rectrice a pris le temps d’embrasser la diversité et la complexité des différents aspects liés au numérique éducatif et pédagogique. Mais, au-delà de toutes ces questions que les adultes sont nécessairement conduits à se poser pour « faire entrer l’école dans l’ère du numérique », Madame la Rectrice est revenue sur le stand de l’académie de Créteil où l’attendaient des élèves de CE1-CE2 de l’école Fenez du Mée-sur-Seine (77). Il n’a échappé à personne que c’est avec beaucoup de plaisir que Madame la Rectrice s’est prêtée à l’exercice de l’interview. En guise de clin d’œil, Madame la Rectrice a invité les élèves à se rendre sur son compte Twitter pour mieux découvrir « en quoi consiste le métier de rectrice ». A la question de savoir comment on devient rectrice que lui ont posée les enfants, celle-ci a répondu : « D’abord, il faut être passionnée par l’Ecole. Moi, je suis professeure. J’ai été très longtemps professeure dans des lycées. Ensuite, j’ai eu envie de m’occuper plutôt de l’organisation des écoles et j’ai travaillé au Ministère de l’Education Nationale… Mais au tout départ, avant d’être rectrice, je suis une professeure ».


S’asseoir simplement au milieu des élèves pour observer l’usage qu’ils font de tel ou tel instrument numérique, prendre le temps d’écouter leurs explications et de répondre aux questions qu’ils lui posent… De toute évidence, cet échange a constitué un moment fort de la visite de Madame la Rectrice au salon Educatice.

 

 

Infolettre de la Dane de Créteil