Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Retour sur la formation des commissions numériques

18 / 12 / 2017 | DGL

Article remis à jour le 19 mars 2018

La formation des commissions numériques constitue la colonne vertébrale de la stratégie académique du numérique au cœur des établissements dans la mesure où leur rôle de ces dernières consiste à impulser des usages du numérique et à accompagner les équipes pédagogiques.

Cette année, les équipes de la DANE et de Canopé de Créteil ont choisi pour ces formations un module d’une journée axé sur la construction d’une culture numérique commune. Voir aussi notre précédent article.

La matinée est consacrée une réflexion sur le numérique pédagogique, l’après-midi à l’exploration de l’espace numérique de travail mis en place dans les lycées d’Île-de-France : mon.lycee.net.

Durant la matinée, un débat réglé permet d’aborder des questions relatives aux usages du numérique à l’école, comme par exemple : Les vidéos et les animations permettent-elles d’apprendre plus efficacement ? L’usage des matériels mobiles (tablettes, smartphones…) contribue-t-il à motiver les élèves ? Les adolescents maîtrisent-ils les technologies ?

Le débat est également alimenté par des ressources en ligne, notamment des interviews d’experts, notamment André Tricot, Franck Amadieu, auteurs de l’ouvrage Apprendre avec le numérique, mythes et réalités. Quelles que soient les questions abordées, l’objectif est d’interroger les idées reçues liées au numérique, telles que « Les élèves utilisent mieux que nous le numérique car ce sont des "digital natives". On apprend mieux avec le numérique car il motive. Et puis il s’adapte mieux aux besoins des élèves  ».

Ici comme ailleurs, les idées reçues constituent autant de freins puissants qui gênent la construction d’une culture commune et l’essaimage des pratiques pédagogiques innovantes. Pour ne prendre qu’un seul exemple, il peut être fort utile de remettre en question le mythe des « digital native », lequel laisse à penser que les adolescents, parce qu’ils baignent dans les technologies numériques et les utilisent quotidiennement, seraient en capacité de les maîtriser. Or, c’est loin d’être le cas ! Le risque, en l’absence d’une éducation au numérique véritable, est que les adolescents se cantonnent dans une attitude de consommateurs captifs des plateformes auxquelles ils sont abonnés (Youtube, Snapchat, Instagram, Facebook…) au lieu de devenir des producteurs et des citoyens éclairés, comme l’indique André Tricot : « L’école doit faire acquérir cette culture numérique. Par exemple il faut faire acquérir aux élèves les capacités à évaluer l’information qu’ils n’acquièrent pas simplement en utilisant tous les jours l’ordinateur. Être un usager ne suffit pas. Il y a bien des compétences numériques à acquérir. Et l’école sert justement à apprendre ce que le seul fait de grandir ne permet pas d’apprendre ».

Cette réflexion collective sur le numérique éducatif donne lieu ensuite à une synthèse en assemblée plénière et de concevoir quelles suites pourraient lui être données dans la commission numérique en établissement. Dans cette perspective, la DANE propose l’outil d’impulsion et de pilotage académique : les paliers de maturité numérique.

Pilotage de la DANE de Créteil : Dagorn Rozenn, Frédéric Levasseur et Alain Ricci

L’après-midi est consacré à la résolution en équipe d’une énigme pour les lycées, et à la découverte des plateformes dédiées aux ressources numériques en ligne pour les collèges.

S’appuyant sur les ressources de l’espace numérique de travail mis en place dans les lycées d’Île-de-France (monLycée.net), les stagiaires sont invités à résoudre une énigme. L’objectif du jeu de piste est d’apprendre comment impulser des usages en tant que commission numérique. Sur le mode ludique, et grâce aux vertus du travail collaboratif, chaque équipe se trouve plongée en immersion. Sous l’oeil bienveillant de coachs, chacune reçoit une mission en un temps donné, laquelle implique de trouver des informations, d’assurer la communication au sein de l’établissement, d’organiser le travail des enseignants et des élèves et, enfin, d’intégrer des services.

« Ludique », « exigeant », « agréable », « instructif » ; telles sont les impressions dominantes des stagiaires interrogés au terme du défi numérique. Apprendre en jouant, jouer en s’instruisant ? L’observation de leur comportement prouve en effet que les participants et participantes se sont acquittés de leur mission avec beaucoup d’implication, de sérieux, de plaisir et de curiosité.

Pour le volet de la formation consacrée aux commissions numériques des collèges, est proposée une découverte des plateformes consacrées aux ressources numériques en ligne. En premier lieu la plateforme Edutheque , qui offre aux enseignants et aux élèves des ressources nombreuses et faciles à exploiter pour les enseignants. Ce portail rassemble l’offre de grands opérateurs culturels publics français tels Éduc’Arte, l’Institut National de géographie, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et beaucoup d’autres encore... Grâce à son moteur de recherche, Édutheque offre des ressources multimédia transversales ; il s’agit là d’une fonctionnalité bien utile si l’on songe qu’ un même objet peut être abordé sous divers angles et dans différentes disciplines...

Cette année encore, les équipes de la DANE, avec l’appui de l’atelier Canopé du Val-de-Marne, ont su faire preuve d’inventivité et mobiliser leur savoir-faire afin de mettre en œuvre, dans le cadre de leur mission, ce dispositif académique de formation innovant... et plein de succès.

 

Infolettre de la Dane de Créteil

Pour recevoir nos prochaines infolettres