Délégation Académique au Numérique Éducatif de Créteil

Retour sur les journées franciliennes du numérique

27 / 03 / 2019 | DGL

Des expériences diverses et en grand nombre partout dans l’académie

La première édition des "Journées franciliennes du numérique" (dont nous vous avions parlé dans un précédent article), a connu un franc succès. Placée sous l’égide de la région Ile-de-France, cette semaine du 18 au 23 mars a été l’occasion de valoriser les expériences et les initiatives numériques multiples conduites par les enseignantes et les enseignants ainsi que les équipes de la DANE dans de nombreux lycées de l’académie de Créteil : codage informatique avec le logiciel Scratch, évaluation des compétences numériques avec la plateforme PIX, découverte du RGPD avec le parcours "Protéger les données personnelles et la vie privée", lancement de l’opération « 10001 codeurs en classe »…

Au lycée François Rabelais de Dugny (93), le mardi 19 mars, une classe de Terminale Hôtellerie Restauration s’est entraînée sur PIX. Les élèves se sont montrés captivés par les exercices et attirés notamment par la programmation, ce qui peut paraître surprenant pour des élèves de cette spécialité ! De même, au lycée Alfred Nobel de Clichy-sous-Bois (93), les professeurs secondés par les référents numériques de l’établissement ont débattu avec deux classes, l’une de 1ere bac pro et l’autre de 1ère S, sur le panel des compétences pris en compte par PIX, la plateforme en ligne d’évaluation et de certification des compétences numériques. Avec les terminales Bac pro, la discussion s’est souvent orientée vers le monde professionnel et leur a fait voir l’importance de ces compétences pour innover et s’insérer dans une entreprise ; car à travers leurs stages, les élèves avaient rencontré de nombreuses situations dans lesquelles la maîtrise de ces compétences représente un atout non négligeable. Durant la seconde heure, ils ont pu faire deux parcours préparés avec PIX. Les questions sur la sécurisation de son environnement numérique en ont surpris plus d’un, tant il est vrai que les simulations de piratage de comptes aident à prendre conscience de l’importance d’un bon mot de passe et des informations personnelles qu’on peut laisser sur nos comptes.

Il serait trop long d’énumérer et de décrire en détail la variété des sujets abordés et, surtout, le nombre des actions déployées (voir tableau de nos actions). Néanmoins, du lycée Blaise Pascal (Villemonble, 93) à George Sand (Le-Mée-sur-Seine, 77), de Pierre de Coubertin (Meaux,77) à Léon Blum (Créteil, 94), en passant par Eugène Delacroix (Drancy, 93), les actions menées prouvent le très grand dynamisme, la belle appétence et aussi la solide expérience acquise dans le domaine de l’informatique et du numérique. Indéniablement, ces atouts placent l’académie de Créteil dans le peloton de tête !

Focus sur le lycée Robert Schuman de Charenton-Le-Pont

Pour illustrer cette belle série d’actions consacrée au numérique pédagogique, nous avons choisi, un parmi d’autres, le lycée hyper connecté Robert Schuman de Charenton-Le-Pont, afin d’observer de quelle façon les enseignants et les élèves ont entrepris de relever les défis dans le cadre de ces journées franciliennes du numérique.

Sous la conduite de leur professeure de sciences et vie de la Terre, Mme Caroline Victor, les élèves ont étudié la localisation de la photosynthèse. Ils ont ensuite utilisé la plateforme Pearltrees pour poster leurs productions, en vue de partager celles-ci et de les enrichir par recoupement avec celles de leurs camarades d’autres groupes. Sans compter qu’ils peuvent les conserver en vue des révisions pour l’examen.

Nous avons pu suivre également des élèves de 1ère bac Pro (filière Commerce et Accueil) engagés à relever un défi PIX, sous la surveillance bienveillante de Yann Serbin, professeur de mathématiques et référent numérique.

De même, nous avons observé des élèves de Terminale Bac Pro utilisant des manuels numériques. Nadia Hallaf, leur professeure, nous a expliqué quel intérêt y trouvent les élèves : « Les élèves possèdent des manuels numériques, en plus des manuels papier. En classe ou hors la classe, en France ou hors la France (durant leurs stages à l’étranger), ils sont en permanence connectés, en phase avec le monde du travail  ».

Interrogé sur l’intérêt qu’il trouvait à utiliser des ordinateurs et la navigation sur Internet, Ahmed nous a confié que : « Les outils informatiques me permettent de gagner beaucoup de temps, de modifier des documents et aussi, cela nous permet d’être comme tout le monde, comme à la TV où on voit des gens qui travaillent sur des ordinateurs », une façon de souligner la dimension d’intégration sociale que comportent les instruments numériques.

Dans le cadre de ces "Journées franciliennes du Numérique", la DANE de Créteil a saisi cette belle opportunité pour lancer, au lycée Robert Schumann de Charenton, l’opération « 10001 codeurs en classe », action centrée sur la pratique du codage informatique. Elle se déroulera durant la première quinzaine d’avril 2019 un peu partout dans plusieurs écoles, collèges et lycées de l’académie de Créteil.

Avec Stéphane Tonneau, professeur de technologie et formateur à la DANE de Créteil, pour cette séance de programmation informatique, les élèves ont utilisé le logiciel Scratch. A l’évidence, les élèves se prêtent au jeu des 10001 Codeurs En Classe avec intérêt, curiosité et enthousiasme. Nous avons demandé à Maximilien élève, de 1ere ES, ce qu’il pensait de ce logiciel : « J’avais déjà fait de la programmation avec Scratch en collège. Mais là, je vois que la dernière version du logiciel (Scratch 3) est nettement plus aboutie, plus fluide et plus esthétique ». Un autre s’exclame : " Oui je pose un bloc, et ça réagit avec ma webcam, et c’est moi qui l’ai programmé ".

Nous remarquons au passage l’importance de créer et de maintenir un continuum dans les apprentissages de l’informatique et du numérique, d’assurer en quelque sorte une liaison entre l’école, le collège et le lycée , afin de permettre aux élèves d’acquérir une agilité dans la pratique et une solide culture numérique.

Nous tenons à remercier l’équipe pédagogique et les élèves du lycée Robert Schuman de Charenton-le-Pont pour la qualité de leur accueil, et tout particulièrement Mme Sylvie Perron (proviseure). Et, bien au-delà, aux équipes de la DANE de Seine-Saint-Denis, de Seine-et-Marne et du Val-de-Marne qui se sont beaucoup investies aux côtés des enseignants et des enseignantes pour assurer le succès de cette première édition des « Journées franciliennes du numérique ».

 

Infolettre de la Dane de Créteil

Pour recevoir nos prochaines infolettres