Délégation académique au numérique éducatif

Paramètres d'accessibilté

Contraste
Police (dyslexie)
Interlignage

Quelles sont les pierres d’achoppement identifiées ?

Article mis à jour le 1er décembre 2023

 Une élaboration et un pilotage isolés.

Tout projet d’équipement numérique d’écoles nécessite une implication conjointe entre l’Éducation nationale et la collectivité territoriale.

Cette gouvernance se formalise par une convention qui garantit :

  • La pertinence, la cohérence et l’efficience du projet au niveau pédagogique, éducatif, scolaire, périscolaire ;
  • Une opérationnalisation appropriée ;
  • Les conditions de son pilotage (évaluations, régulation, etc.).

C’est une logique partenariale habituelle qui délègue

  • À la collectivité territoriale la question :
    • De l’acquisition du matériel,
    • De sa prise en main technique par les utilisateurs,
    • De sa maintenance (assistance technique, gestion du parc, MDM),
    • De sa logistique ;
  • À l’Éducation nationale celle :
    • Du conseil quant au choix du matériel,
    • De son utilisation pédagogique,
    • Des formations spécifiques à la pédagogie du numérique pour les ensei-gnants.

 Un projet d’équipement uniquement centré sur le matériel.

Un projet d’équipement numérique ne doit en aucun cas se limiter à du matériel à fournir aux acteurs de la communauté éducative.
Ce qui est premier, c’est le besoin éducatif auquel il cherche à répondre, bien souvent défini dans le cadre du projet d’école. L’équipement n’est qu’une aide supplémentaire pour certaines situations éducatives où il se présente comme un instrument qui soit à la fois :

  • Pratique,
  • Relativement efficace,
  • Facilement mis en œuvre pour entrer dans les pratiques habituelles.

En l’occurrence, il s’agit d’apporter à la communauté éducative des outils pour :

  • Améliorer les apprentissages des élèves par :
    • Des activités individualisées, en particulier grâce à l’essor de l’IA qui s’inscrit progressivement dans le paysage du numérique éducatif et particulièrement pour personnaliser les parcours d’élèves en fonction de leurs acquis et leurs besoins ;
    • Des pratiques collaboratives en présence et à distance permettant de développer chez les élèves une intelligence collective et sociale ;
  • Apporter une éducation au numérique ;
  • Renforcer les relations entre l’école, la commune et les parents, en particulier par l’utilisation d’un ENT ;
  • Réduire la fracture numérique pour certaines familles ;
  • Participer, si nécessaire, à la continuité du service d’enseignement.

L’équipement, au même titre que les formations pédagogiques spécifiques pour ses utilisateurs, se définit comme solution participant à la réussite d’un projet essentiellement éducatif qui dépasse largement la simple acquisition de matériel.

 Un projet d’équipement décontextualisé et indifférencié.

Le budget que demande la réalisation d’un tel projet est conséquent. Il doit prendre du sens pour les utilisateurs ce qui n’est pas le cas quand il est proposé « clé en main » voire senti comme imposé.
Dans le cadre d’une gouvernance partagée avec les porteurs du projet, l’implication des équipes pédagogiques éventuellement en lien avec les équipes du périscolaire se présente comme une condition incontournable de réussite du projet. Cette implication permet de minimiser :

  • La non-utilisation de ce matériel,
  • La sous-exploitation du matériel,
  • Le fait que ce matériel ne serve qu’à des activités marginales.

La participation active des équipes à la production d’une déclinaison école (volet numérique du projet d’école) du projet de la collectivité doit porter sur les points suivants :

  • Un état des lieux du matériel déjà en place (réutilisable / réformable) ;
  • Les pratiques mises en œuvre par les enseignants et les besoins d’évolution de ces pratiques ;
  • Une analyse des besoins particuliers à cette école concernant les apprentissages des élèves ;
  • La question du handicap ;
  • La prise en compte de la charte de bon usage.

La conception par les équipes de cette déclinaison école est un incontournable du projet en termes :

  • De responsabilisation des utilisateurs,
  • De prise en charge du projet avec un statut de réponse à des besoins éducatifs et pédagogiques concrets.

Cette déclinaison école doit témoigner d’un véritable engagement

  • pour des évolutions dans les pratiques pédagogiques et éducatives,
  • sur l’acceptation d’une véritable acculturation au numérique par le biais de formations.

 Un équipement déployé de façon massive.

Le simple fait de recevoir du matériel numérique ne suffit pas aux utilisateurs pour y recourir aisément. Certaines personnes présentent encore une relation difficile à l’égard du numérique, même avec un véritable engagement. Les accompagnements sont indispensables. Il n’en demeure pas moins qu’ils sont conditionnés à la disponibilité des ressources de formation. Or de telles ressources restent peu répandues.

La réalisation d’un projet d’équipement numérique est suffisamment complexe pour imposer un déploiement et une mise en œuvre progressifs, donc maîtrisés.
Il convient alors d’adopter une stratégie de déploiement progressif qui va prioriser les équipes dont les déclinaisons écoles du projet d’équipement numérique témoignent des meilleurs engagements.

Vadémécum pour un projet d’équipement numérique dans les écoles