Délégation académique au numérique éducatif

Paramètres d'accessibilté

Contraste
Police (dyslexie)
Interlignage

123 robots ou l’histoire du cinéma

Article mis à jour le 28 mai 2024

Participer à un concours tel que la Robocup Junior est sans doute grisant, mais nécessite un investissement et un travail importants de la part des élèves. Pour rendre compte de cet engagement, nous avons suivi Abtahi, Emmanuel, Félix, Mia et Sakinath, cinq élèves du collège Pierre de Geyter de Saint-Denis qui ont décidé de relever le défi dans la ligue On stage.

 Les préparatifs

De Charlie Chaplin à Wall-E

Outre la création et la programmation des robots, commune à toutes les catégories de la Robocup, la ligue On Stage nécessite un travail d’écriture scénaristique. Les membres du groupe 123 Robots, tel que se sont nommés les jeunes créateurs, se sont vite accordés sur le thème du cinéma, et plus précisément l’histoire du cinéma, qui laissait place à leur imagination ainsi que nous l’a confié Mia.

Description textuelle
Premier acteur a entré en scène : Charlie Chaplin !
Le robot "Charlie Chaplin" est constitué d’une silhouette de l’acteur montée sur un plateau muni de quatre roues lui permettant de faire face au public quelque soit la direction du déplacement. Un servo-moteur permet également d’animer la canne de Charlot. Un élève s’applique à cacher les fils reliant le moteur à la carte programmable fixée sur le plateau.

Le choix du thème n’était qu’un préambule à partir duquel les élèves ont pu commencer à travailler dans plusieurs directions. Tandis que les uns se sont consacrés à la création des décors, d’autres se sont tournés vers la fabrication des robots pendant que les derniers les programmaient.

Quelques tâches clés des préparatifs.
Description textuelle
Peinture, programmation (par blocs) et soudure, voici quelques unes des tâches montrant la polyvalence nécessaire dans ce genre de projet.

Si les élèves se sont répartis le travail en fonction de leurs compétences et de leurs appétences, les frontières n’étaient pas étanches et tous ont mis la main à la pâte à chaque activité en fonction des besoins.

La programmation

La programmation a été l’une des taches les plus ardues. En effet, ayant choisi quatre robots et désirant les doter de technologies différentes, Abtahi, Emmanuel, Félix, Mia et Sakinath ont dû faire preuve de créativité et développer quatre programmes originaux. Les quatre personnages emblématiques du cinéma devaient réagir de manière individuelle et distincte.

Le robot « Charlie Chaplin » devait toujours faire face au public et ce, quelle que soit la direction qu’il emprunterait. Pour cela, les élèves ont installé quatre roues omnidrectionnelles (mecanum) pilotées par une carte programmable. Ils ont également équipé leur robot d’un servomoteur afin de faire tourner la canne.

Après le cinéma muet et noir et blanc, les cinq collégiens se sont concentrés sur la couleur. Ils ont donc inséré un capteur sur « Gene Kelly » afin d’actionner ses jambes à des rythmes différents selon les couleurs qui lui étaient présentées.

L’évolution robotique s’est ensuite calquée sur l’évolution cinématographique et l’arrivée des effets spéciaux. Ainsi le robot « R2-D2 », dont la coque est le résultat d’une impression 3D, avance, recule ou tourne en fonction des mouvements impulsés par la main de Dark Vador.

Enfin, « Wall-E » est venu clore cette histoire du cinéma. Les élèves l’ont doté d’une intelligence artificielle lui permettant de réagir en fonction des objets qui lui sont présentés.

Description textuelle
Le gant de Dark Vador
On vous dévoile ici une partie de la force de Dark Vador. Une carte Microbit est intégrée à un gant et est capable de réagir aux mouvements de la main. Cette carte communique via Bluetooth avec une autre carte programmable installée dans R2-D2, lui permettant de se déplacer en synchronisation avec les gestes.

 Le jour J

Après plusieurs mois de travail, les cinq collégiens sont arrivés à la Cité des sciences, fin prêts pour présenter leur spectacle au jury. Fin prêts ? Pas tout à fait. Lors du déplacement certains de leurs robots ont subi des avaries que les élèves ont dû réparer à la hâte dans l’espace de préparation entre deux répétitions.

Grâce à leur esprit d’équipe et à leurs compétences, ils ont réussi à venir à bout des dégâts et ont pu offrir aux membres du jury une prestation de qualité.

Prestation que le jury a su apprécier puisque l’équipe 123 Robots du collège Pierre de Geyter de Saint-Denis a remporté le premier prix dans la section On Stage. (Voir le palmarès de la Robocup IDF 2024 pour laquelle les élèves de l’académie de Créteil se sont, encore une fois, particulièrement distingués !)

Sur sa lancée, l’équipe a remporté le 1er prix One Stage lors de la finale nationale qui s’est déroulée à Bordeaux les 25 et 26 mai 2024.
Robocup Junior